L’agilité managériale à l’ère de la pandémie - COVID19


Le COVID19 a surpris l’humanité en bousculant, à jamais, nos certitudes. Tout, porte à croire qu’entrevoir l’avenir de nos entreprises ainsi que la pérennité de nos activités à travers le prisme de nos prévisions, estimations, projections et modélisations, est apparu simplement réducteur face à l’impact de ce risque exogène aux conséquences insoupçonnées. Nul besoin d’affirmer que personne n’aurait imaginé que tout s’arrêterait, que le monde se figerait, que l’économie s’ébranlerait et que le sauve qui peut, s’érigerait en règle, dans un premier temps, même au sein des grandes communautés de nations.


Nous convenons que «gérer ou manager c’est prévoir ». Mais lorsque l’imprévu se produit, c’est l’agilité managériale qui insuffle la capacité d’adaptation de l’entreprise aux chocs.


Aussi controversée que cela puisse paraitre, la décision d’Ethiopian Airlines de maintenir ses vols vers la Chine, qui était l’épicentre de la pandémie, a permis à celle-ci de décrocher le marché de fret, en adaptant certains de ses avions, pour réaliser environ 40% de son chiffre d’affaires habituel en exploitation normale. Que dire de ces restaurateurs ayant adapté leurs offres en plats à emporter et bien d’autres usines qui ont transformé des lignes entières de production pour fabriquer des masques, des respirateurs ou des gels hydro-alcooliques et ainsi participer, autant que faire se peut, à l’effort collectif de lutte contre la pandémie. A priori, ce virage pris, à 180° par ces entreprises, parait anodin. Loin s’en faut. Ceci procède d’un sens aigu d’agilité managériale et d’une habilité, sans commune mesure, de leurs dirigeants. C’est les caractéristiques propres aux « Managers pilotes », en référence au triptyque : leader – coach – pilote. Ces derniers s’illustrent souvent en créant les conditions de performance et de résilience pour leurs entreprises en toute circonstance. Cependant, dans le contexte actuel, les qualités de « Manager pilote » seules ne suffisent pas, d’autant plus que le quotidien des collaborateurs est totalement chamboulé entre confinement, télétravai