Trusted Advisors Magazine - Blanc - By T
CATEGORIES
CATEGORIES
Please reload

L’agilité managériale à l’ère de la pandémie - COVID19

 

 

Le COVID19 a surpris l’humanité en bousculant, à jamais, nos certitudes. Tout, porte à croire qu’entrevoir l’avenir de nos entreprises ainsi que la pérennité de nos activités à travers le prisme de nos prévisions, estimations, projections et modélisations, est apparu simplement réducteur face à l’impact de ce risque exogène aux conséquences insoupçonnées. Nul besoin d’affirmer que personne n’aurait imaginé que tout s’arrêterait, que le monde se figerait, que l’économie s’ébranlerait et que le sauve qui peut, s’érigerait en règle, dans un premier temps, même au sein des grandes communautés de nations.

 

Nous convenons que «gérer ou manager c’est prévoir ». Mais lorsque l’imprévu se produit, c’est l’agilité managériale qui insuffle la capacité d’adaptation de l’entreprise aux chocs.

 

Aussi controversée que cela puisse paraitre,  la décision d’Ethiopian Airlines de maintenir ses vols vers la Chine, qui était l’épicentre de la pandémie, a permis à celle-ci de décrocher le marché de fret, en adaptant certains de ses avions, pour réaliser environ 40% de son chiffre d’affaires habituel en exploitation normale. Que dire de ces restaurateurs ayant adapté leurs offres en plats à emporter et bien d’autres usines qui ont transformé des lignes entières de production pour fabriquer des masques, des respirateurs ou des gels hydro-alcooliques et ainsi participer, autant que faire se peut, à l’effort collectif de lutte contre la pandémie. A priori, ce virage pris, à 180° par ces entreprises, parait anodin. Loin s’en faut. Ceci procède d’un sens aigu d’agilité managériale et d’une habilité, sans commune mesure, de leurs dirigeants. C’est les caractéristiques propres aux  « Managers pilotes », en référence au triptyque : leader – coach – pilote. Ces derniers s’illustrent souvent en créant  les conditions de performance et de résilience pour  leurs entreprises en toute circonstance. Cependant, dans le contexte actuel,  les qualités de « Manager pilote » seules ne suffisent pas, d’autant plus que le quotidien des collaborateurs est totalement chamboulé entre confinement, télétravail, accompagnement de leur progéniture et tant de sollicitudes à l’égard de la famille. C’est le moment crucial, pour tout manager, d’être attentif, de pouvoir déceler le moindre soupir, d’être à l’écoute et que chaque collaborateur se sente suffisamment accompagné afin de rendre possible la relance de demain. D’où l’impérieuse nécessité de faire appel aux qualités du Manager coach. 

 

Au niveau macroéconomique, les Etats ont assez rapidement esquissé des plans de riposte pour protéger, au mieux, les entreprises marquant ainsi un retour en force de l’Etat providence. Ainsi, d’un pays à l’autre, les mesures prises ne diffèrent que par la façon dont celles-ci sont mises en œuvre, mais au fond, elles semblent toutes identiques. L’arsenal de sauvetage de la vie économique, axé sur les leviers budgétaire et monétaire, est agité un peu partout avec des déclinaisons plus ou moins différentes. Il convient de rappeler que ces mesures, d’ordre fiscales, sociales voire d’appui en trésorerie, prises en faveur des entreprises par les Etats, visent prioritairement à sauver des emplois et juguler la crise. Par ailleurs, le monde après covid19 ne sera pas forcement le même que celui d’avant. C’est en cela que la grille de lecture du « Manager » se doit d’être, celle du leader visionnaire, en capacité de définir, dès à présent, le contour de ce qui sera l’avenir de son entreprise.

 

Par Abakar Mahamat Adoum

Administrateur Directeur Général, BSIC Sénégal

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload