Zoom sur les tendances de consommation des marocains en période de confinement



Partout dans le monde, l’épidémie de coronavirus bouleverse notre quotidien. Fin mars, plus de 3,38 milliards de personnes, soit 43 % de la population mondiale, étaient confinées chez elles (1). Au fil des jours, l’impact de la crise économique liée à la pandémie de covid-19 se fait de plus en plus sentir. Aux oubliettes l’achat de sacs de grands créateurs et du dernier modèle SUV. Suite aux directives gouvernementales limitant les déplacements, les consommateurs ont revu leur sens des priorités.


Le consommateur est fortement influencé par l’environnement dans lequel il évolue. La crise que nous connaissons aujourd’hui s’est traduite par une importante modification de comportement du consommateur marocain. En effet, La consommation de plusieurs catégories de produits et services connaît aujourd’hui un véritable recul (c’est le cas de l’hôtellerie, des voyages, des loisirs…).


Inversement, d’autres produits ou services ont le vent en poupe, comme les produits d’entretien (gels hydro alcooliques, masques, gants de protection…), en passant par les produits de premières nécessité (huile, farine, lait…), ou encore le domaine du divertissement avec les plateformes de streaming et de VOD. D’autres secteurs comme le luxe, l’habillement, les cosmétiques ou l’automobile ont également connu un grand désintérêt des consommateurs. Toutes ces activités non-essentielles ont eu l’obligation de fermer leurs magasins, portant un gros coup à l’activité du secteur. Les enseignes n’ont pas d’autre choix que de compter massivement sur leurs services de e-commerce et sur la livraison pour limiter les dégâts, mais les résultats restent inégaux selon le type de produit ou service vendu.