La performance organisationnelle : une notion managériale à décomposer pour mieux comprendre !




L’entreprise représente une organisation, à finalité économique, qui vise à générer de la richesse en créant de la valeur. Ainsi, la performance d’une entreprise est fondée sur la valeur qu’elle génère à un coût précis. Mais, de quelle performance parle-t-on ?


En s’inscrivant dans une approche managériale, on retrouve trois éléments que l’on attribue à la notion de la performance, elle est donc polysémique : tout d’abord, c’est un résultat ; celui d’une action qui représente le niveau de réalisation des objectifs. Ainsi, on remarque la mesurabilité que l’on attribue à cette notion. Deuxièmement, c’est un succès ; puisque selon certains, on parle plutôt d’un succès de l’action, la performance est liée donc à un résultat positif uniquement. Enfin, c’est une action qui implique, non pas seulement un résultat, mais tout un processus, ainsi, la performance représente tout un procédé - une manière d’agir - permettant d’obtenir un résultat. 



A cette polysémie, s’ajoute une deuxième caractéristique qui est la multidimensionnalité. Dans la pratique, il est constaté que la performance est un mot-valise, un concept flou qui, en définitive, ne prend du sens que lorsqu’on l’emploie dans un contexte précis, on parle alors d’un concept contextuel. D’autre part, la performance s’inscrit dans une logique de finalisation puisqu’elle se base sur la détermination des objectifs à atteindre et, donc ceci représente son aspect multidimensionnel. On peut, en fait, donner exemple par la