La Schizophrénie Managériale


Les managers sont souvent dans des situations où ils ont besoin d’opter pour des postures et de prendre des initiatives et des décisions. C’est dans ce cadre qu’ils peuvent être jugés incohérents, ou non appréciés par rapport à ce qu’ils font et ce qu’ils ont dit pouvoir et vouloir faire. Je ne parle, bien entendu, pas d’un caractère passager ou des réactions propres à des situations, mais plutôt d’habitudes qui s’installent progressivement dans les pratiques managériales. La schizophrénie managériale devient tellement chronique que certains managers vivent avec sans s’en rendre compte.


La «schizophrénie» représentée par cette discordance entre les promesses, les décisions et les actes de certains managers peut prendre plusieurs formes, mais permettez-moi de partager avec vous des cas concrets que j’ai notés personnellement dans des missions d’accompagnement que j’ai eu l’occasion de réaliser depuis plusieurs années. Ces cas présentent, généralement, des pratiques qui vont certainement vous rappeler des situations que vous aviez vues dans votre parcours professionnel.

L’idée est de vous inviter à prendre conscience de ces types de malaises afin de vous permettre de les éviter et les corriger (je = manager, vous = collaborateur) :

  • Cas Schizophrénique 1 : Faites ce que je dis, MAIS ne faites pas ce que je faisais !

  • Cas Schizophrénique 2 : Prenez l’initiative, MAIS Restez dans l’ombre de quelqu’un.

  • Cas Schizophrénique 3 : Je prends mon temps pour décider, MAIS vous, ne prenez surtout pas de temps pour adhérer et implémenter ce que je vous dis.

  • Cas Schizophrénique 4 : Je réussis parce que je suis polyvalent et généraliste, MAIS vous devez être spécialiste pour réussir.

Les deux cas les plus fréquents:


Cas Schizophrénique 1 : Faites ce que je dis, MAIS ne faites pas ce que je faisais !