Comment être agiles ... à 100.000 en 3 mois ?



Les méthodes agiles issues de l’univers informatique ont réellement transformé la gestion classique de projet: cycles courts par des sprints, repriorisation fréquentes des développements en cours, système d’évaluation de la complexité des tâches, etc. apparaissent particulièrement bien adaptés à une collaboration d’équipes réduites, une maille de 10 à 15 participants, en mode commando.Mais qu’en est il quand il s’agit de s’attaquer à un enjeu clé au sein d’une grande organisation, avec la conviction qu’il ne sera non seulement résolu que par l’intelligence rassemblée de milliers de cerveaux et que la mise en œuvre rapide de ces solutions nécessitera un niveau hors norme d’appropriation ?


Quelles méthodes agiles proposer pour adresser un enjeu stratégique, transformationnel ou sociétal, mobiliser plusieurs milliers de contributeurs potentiels, les faire s’aligner sur le problème, partager de nouvelles idées, puis les approfondir ensemble et enfin les prioriser avant de produire un livrable final, comme réponse à l’enjeu posé ? En bref, que signifierait une agilité massive à 100.000 participants au sein d’une grande entreprise ?


Voici un ensemble de conditions et d’ingrédients non exhaustifs à prévoir pour ce véritable ‘passage à l’échelle’ de l’agilité:

  1. Le recours aux technologies digitales seules capables de permettre d’une part des interactions simultanées ou asynchrones de plusieurs milliers de participants et d’autre part l’analyse data de la connaissance nouvelle ainsi co-créée à grande vitesse

  2. Le parti pris méthodologique fort que ce sont des conversations entre les participants que naîtront les idées nouvelles et qu’à ce titre le ‘fil de discussion’ de type Forum doit rester au cœur du dispositif

  3. Le temps de cycle d’un tel sprint massif que nous pouvons plutôt appeler dans ce cas ‘débat’ ou ‘consultation’ doit rester proportionnellement court lui aussi pour être efficace: cette grande communauté éphémère ne